Coordination Romande des Institutions et organisations œuvrant dans le domaine des ADdictions
VOUS ETES ICI -> PagePrincipale :: SeConnecter :: Vous êtes ec2-54-81-170-136.compute-1.amazonaws.com
Auteur: NussbaumeR
Dernière mise à jour du document: le 2010-11-05 17:32:24
Bienvenue sur la plateforme de gestion de documents de la CRIAD, la Coordination Romande des Institutions et organisations œuvrant dans le domaine des A d d i c t i o n s

Présentation
Suite à la modification de la politique de subventionnement de l'OFAS, les institutions romandes, ambulatoires et résidentielles, œuvrant dans les domaines de l'alcool et des drogues illégales se sont constituées en une association, la CRIAD.

La CRIAD a été fondée en mars 1998, dans le contexte du retrait partiel de l’OFAS dans le financement des centres résidentiels de prise en charge de personnes dépendantes. Divers organismes ont joué un rôle important dans cette création, notamment COSTE (Centrale de coordination nationale de l’offre de thérapies résidentielles pour les problèmes de drogue, aujourd'hui: Infodrog), le GREAT (Groupement romand d’études sur l’alcoolisme et les toxicomanies, aujourd'hui: Groupement Romande d'études sur les a d d i c t i o n s, GREA) et la CIRSA (Conférence des institutions romandes spécialisées en alcoologie).

une image
Représentants des institutions membres de la CRIAD, novembre 2008


Elle regroupe actuellement vingt-huit membres, répartis dans tous les cantons romands.

Ses buts sont:
- défendre les intérêts et la promotion des activités de ses membres par la coordination, l’échange, la collaboration entre ses membres
- représenter ses membres auprès des autorités concernées et auprès des médias.
- en tant qu'association faîtière, assurer et coordonner dans l'ensemble de la suisse romande la fourniture des prestations prévues par l'article 74 de la Loi sur l'Assurance-Invalidité (LAI).

Depuis sa constitution, la CRIAD est intervenue à plusieurs reprises au niveau national et cantonal pour exprimer l’inquiétude des institutions romandes face au retrait de la Confédération et plus particulièrement de l’Assurance-Invalidité du financement des traitements résidentiels, sans qu’un autre mode de financement ait été prévu. Depuis 2001, elle est également association faîtière pour les organisations d'aide privée aux personnes handicapées. A ce titre, elle assure notamment la coordination au niveau romand des prestations offertes par les institutions de l'aide privée oeuvrant dans le domaine des a d d i c t i o n s au niveau local, régional et cantonal.

La CRIAD a également établi des contacts avec divers organismes nationaux, romands et cantonaux, afin de favoriser l'accompagnement résidentiel et ambulatoire des personnes dépendantes de drogues légales et illégales, le développement de la qualité des prestations offertes et l’établissement de liens entre tous les praticiens du réseau. Elle a noué des relations privilégiées avec le Groupement des services de l'action sociale des cantons romands, de Berne et du Tessin (GRAS).

Depuis janvier 2004, l'activité de la CRIAD s'est développée grâce à l'activité de son coordinateur, Jean-Claude Pittet, directeur du Relais, et de son chef de projet, Pascal Roduit.

En tout temps, la CRIAD veut se mobiliser pour défendre le droit des personnes dépendantes à un accompagnement de qualité et une offre de traitements diversifiés et en suffisance. L'accès à ces offres ne doit pas être limité pour des raisons financières.


Bertrand Nussbaumer, président sortant

Boudry, avril 2005


Imprimer le document
  www.criad.ch

.